Sophie Ismaïl, fondatrice de aalstyles.com Anne Stelen    © 

Inspirational Talk – aalstyles.com – Sophie Ismaïl

Anne Stelen    © 

Diplômée d’un master en ingénieur de gestion à HEC Liège, spécialisée en relations publiques, Sophie Ismaïl est consultante en communication digitale pour un portefeuille de marques lifestyle internationales et des talents émergents, en Belgique et en France. Mais ce n’est pas tout, elle est également la première blogueuse francophone grâce à aalstyles.com, blog lifestyle qu’elle a créé en octobre 2007 et qu’elle continue encore d’alimenter aujourd’hui. Elle explique son parcours et la genèse de son blog : « J’aimais rédiger, m’exprimer sur des thématiques lifestyle. L’idée de créer un blog s’est imposée naturellement, portée par la valeur ajoutée des premiers blogs féminins parisiens. Quelque chose de similaire n’existait pas chez nous : j’ai eu envie de le créer. Rapidement, le succès a été au rendez-vous. Après, avec le temps, j’ai évolué et le blog a suivi cette évolution. Mais si j’avais su que ça durerait aussi longtemps, et que le blog aurait une telle portée internationale, je l’aurais certainement appelé autrement (rires). Mais bon, Alerte à Liège reste Alerte à Liège et c’est très bien comme ça ! »

La mode sous un autre angle

Si les marques (prestigieuses : Zadig & Voltaire, Thalys, l'Opéra Royal de Wallonie-Liège, etc.) lui font confiance, c’est aussi parce que Sophie Ismaïl accompagne ses clients en intégrant les paramètres d’une stratégie de communication digitale 360°. Idem sur aalstyles.com où Sophie Ismaïl a à cœur de faire comprendre à ses lecteurs les enjeux du secteur, riche, de la mode : « C’est un univers très complexe. Il y a beaucoup de collections et, en même temps, beaucoup de nouveaux enjeux qui rentrent en ligne de compte comme l’urgence climatique, l’envie de transparence ou encore l’appel vers une consommation plus slow et locale. Des tendances de fond qui s'inscrivent dans une démarche plus large de consommation responsable. Des messages que j’ai envie de porter ».

La vie d’entrepreneur sinon quelle vie ?

L’entrepreneuriat, Sophie Ismaïl y a baigné toute sa vie. D’abord par ses parents, et ensuite par ses études : « J’ai grandi dans une famille d’entrepreneurs, j’ai vécu cela de près. C’est, en quelque sorte, dans l’ADN familial. Pendant mes études d’ingénieur de gestion, j’ai co-fondé le Club des Jeunes Entrepreneurs de Liège, donc mon parcours m’a amenée sur cette voie ».

Sophie Ismaïl admet que cette sensibilisation, jeune, à l’esprit d’entreprendre l’a aussi aidée à éviter les pièges qui se tendent aux jeunes entrepreneurs. « J’ai vécu dans une famille d’entrepreneurs et j’ai commencé ma carrière professionnelle en tant que conseillère à la création et au développement d’entreprise. Cela m’a permis de savoir quelles étaient les choses à faire et les choses à éviter. Par mon expérience, je sais que c’est très  important de bien se faire accompagner avant d’entreprendre, de ne pas hésiter à présenter son projet à un organisme d’accompagnement, à un professionnel qui a un esprit critique. Après, des difficultés, on en rencontre de toute façon, mais c’est clair que cela a facilité la chose au moment de me lancer ».
 

Entreprendre, c’est réaliser ses rêves

Le terme entreprendre est souvent envisagé sous la forme d’une idée qui devient une entreprise. Pour Sophie Ismaïl, entreprendre a bien plus de sens et peut être une clé au bonheur : « Aujourd’hui, on voit le mot entreprendre au sens de ‘entrepreneuriat économique’, mais il n’y pas que ça. Entreprendre, c’est aussi réaliser ses rêves. Si ton rêve c’est de faire du bénévolat, il faut y aller. Entreprendre, c’est s’écouter soi-même et faire ce qu’on a envie de faire. Ce n’est pas parce que c’est une mode qu’il faut le faire. L’important c’est d’être bien, d’aimer ce qu’on fait au quotidien. Il y a des gens qui sont épanouis au quotidien dans le système du salariat parce qu’ils font ce qu’ils ont envie de faire. Ça aussi c’est entreprendre, parce qu’ils ont fait la démarche d’aller vers ce qui les rend heureux ».

Depuis l’année académique passée, Sophie Ismaïl partage également son expérience à des étudiants de l’IFAPME à Liège, centre de formation qu’elle a elle-même fréquenté : « C’est un peu un sentiment de boucler la boucle. J’ai toujours trouvé du sens dans la transmission, le partage d’expérience ».

À l’avenir, Sophie Ismaïl aimerait pouvoir partager son expérience à encore plus de personnes intéressées par l’entrepreneuriat. Elle souhaiterait également revenir à la génèse de son blog, qu’elle affectionne particulièrement : « J’aimerais commencer à enseigner dans des établissements supplémentaires, parce que le partage de mon expérience en tant que formatrice et speaker me plait énormément. J’aime beaucoup transmettre, je m’en suis rendu compte à force de le faire ! À long terme, d’un point de vue plus personnel, j’espère ne jamais devenir blasée de ce que je fais, je veux continuer à avoir la flamme. Et puis si je devais être tout à fait honnête, je voudrais reprendre le temps d’écrire des articles plus longs, des articles de fond, des portraits de créateurs et des interviews. Comme je le faisais au début, mais l’avènement des réseaux a modifiéa façon de consommer l’information ! »

Envie de savoir comment et pourquoi promouvoir ton image et tes compétences professionnelles ? Sophie Ismaïl partagera avec toi son expérience lors d’un inspirational talk à Young Talent in Action XXL le 21 octobre 2019. Inscris-toi vite : https://xxl.youngtalentinaction.be/fr/program/inspire-your-future/sophie-ismai

play

Deviens YTiA Ambassador!

Young Talent in Action: Chaque jeune au chômage en est un de trop.

    Deviens YTiA Ambassador!
    Deviens YTiA Ambassador!

Password reset instructions will be sent to your registered email address.