Nancy de Fays, fondatrice de LINE INC

Inspirational Talk – LINE INC – Nancy de Fays

Avec son associé , Nancy de Fays a développé LINE INC, un produit qui additionne les fonctions de batterie, de disque dur et de dock pour les ordinateurs portables. Après deux années passées en Chine, le couple d’entrepreneurs belges est de retour en Europe, après des hauts et des bas et de grands objectifs en tête.

Entrepreneuriat = backpacking

Alors qu’ils s’étaient rencontré lors d’un stage à San Francisco, Nancy de Fays émet l’idée d’un tel produit à son associé Quentin Malgaud après une mauvaise expérience lors de ses premiers mois chez son premier employeur, Deloitte : « J’étais en avion et j’avais besoin de batterie pour mon ordinateur, mais j’avais oublié mon chargeur à Bruxelles. Je n’ai donc pas su donner la présentation à mon client qui était évidemment furieux. Du coup, j’ai dit à Quentin que ce serait une idée en or d’inventer une batterie portable pour les laptop, surtout pour les gens qui voyagent comme moi. J’imaginais quelque chose de beau, fonctionnel et qui, si possible, puisse faire batterie plus disque dur. De là, on a commencé à travailler sur le projet. En plus, c’est justement quand Apple a lancé ses nouveaux Mac en USB-C et nous nous sommes dits que ça pouvait être sympa d’en plus intégrer un concept de docking pour ne pas que les gens aient des milliers de fils ».

Mais l’entrepreneuriat s’avère être tout sauf un long fleuve tranquille. La route est remplie d’obstacles, et ceux qui réussissent sont ceux qui arrivent à se relever quand ils sont challengés, comme l’explique Nancy de Fays avec une comparaison plutôt imaginative : « Pour moi, la meilleure manière de ressentir l’entrepreneuriat c’est d’imaginer un voyage en sac-à-dos qui n’a pas bien tourné. Sur le moment tu ne sais pas trop quoi faire ni comment cela va se passer. À un moment tu n’as plus de nourriture, il y a quelqu’un qui tombe malade, tu perds ton passeport, tu perds ta carte de banque, etc. Les gens pensent souvent que l’entrepreneuriat c’est plutôt Koh-Lanta, que pendant deux semaines on ne mange que du riz puis qu’on s’y habitue, mais ce n’est pas forcément le cas ».

Une génération court terme

Pour Nancy de Fays, une chose qui n’est pas facile avec l’entrepreneuriat est le temps que cela peut mettre avant de pouvoir en vivre réellement. Et c’est justement là, selon elle, que réside toute la difficulté de l’épreuve : « Le fait est que quand tu es dedans, tu ne sais pas si cela va fonctionner et cela prend longtemps avant qu’une startup devienne connue et profitable. Cela prend entre cinq et huit ans. Les fondateurs de boîtes et startups que nous rencontrons les ont lancées depuis tout au moins sept ans, mais ne parviennent à se payer un salaire que depuis peut-être 2 ans. Donc cela prend énormément de temps, c’est une espèce de faux plat qui dure une éternité, il faut y être préparé ».

D’ailleurs, c’est cet aspect-là qui pose problème à notre génération pour Nancy de Fays. Elle estime qu’à l’heure actuelle, les jeunes ont souvent énormément de mal à s’engager sur le long terme, ce qui est particulièrement préjudiciable dans un monde tel que l’entrepreneuriat : « Notre génération a un gros problème d’engagement. Il y a de moins en moins de gens qui se marient, les gens restent en moyenne un ou deux dans leur travail, puis ils se disent qu’ils vont voyager. Nos parents restaient cinq ou dix ans sur la même chose. C’est vraiment encore plus significatif pour une startup. Si tu ne sais pas t’engager pour aussi longtemps, cela n’en vaut pas la peine ».

Une ambition de marque plutôt que de produit

De retour en Europe après leur périple chinois, Nancy de Fays et Quentin Malgaud envisagent de s’agrandir afin de gagner en importance sur le marché ultra-concurrentiel du high-tech : « Nous ne sommes pas encore en phase de scale up, mais cela ne saurait tarder. Nous allons engager du personnel d’ici l’année prochaine et ensuite, nous allons pouvoir amorcer une phase d’expansion une fois que le produit sera stable, qu’il y aura un marché et qu’on aura le réseau de distribution nécessaire. Essentiellement injecter beaucoup de cash et de personnes motivées ».

Mais quoiqu’il en soit, la vision sur le long terme de Line, ce n’est pas de devenir un produit pionnier, mais bien une marque référence : « Nous voulons aller au-delà d’un simple produit et se positionner comme une marque qui fait des appareils premium durables et qui fasse les choses un peu différemment. Une marque qui viendrait agrémenter ton écosystème de travail avec des objets qui sont jolis et de qualité ».

Envie d’en savoir plus sur les mythes et les réalités de la startup ? Rendez-vous lors de l’inspirational talk de Nancy de Fays le 21 octobre à YTiA XXL. Plus d’infos sur : https://xxl.youngtalentinaction.be/fr/program/inspire-your-future/nancy-de-fays

 

play

Deviens YTiA Ambassador!

Young Talent in Action: Chaque jeune au chômage en est un de trop.

    Deviens YTiA Ambassador!
    Deviens YTiA Ambassador!

Password reset instructions will be sent to your registered email address.