Ludovi Chevalier, fondateur de Speaky

Inspirational Talk – Speaky – Ludovic Chevalier

Il y a presque six ans, avec ses associés, Ludovic Chevalier décide de fonder Speaky, une plateforme d’apprentissage de langues en ligne. Aujourd’hui, Speaky compte plus de 4.200.000 utilisateurs aux quatre coins du monde. En quelques années, Ludovic Chevalier et ses partenaires ont parcouru un chemin hors-du-commun !

Entrepreneur malgré lui

Au départ, le terme d’entrepreneur ne parlait pas vraiment à Ludovic Chevalier : « Je ne me suis trouvé une voie dans l’entrepreneuriat qu’à la fin de mes études. On lançait des projets sans trop savoir que c’est exactement ce qu’on était en train de faire. Mes parents n’étaient pas dans l’entrepreneuriat, et jusqu’à mes 22 ans, je pensais qu’un entrepreneur était une personne qui faisait des travaux. Je ne connaissais pas le mot avec ce sens-là. »

Et pourtant, tout a démarré d’un simple constat après un échange étudiant à l’étranger : l’importance des langues… surtout dans un pays comme la Belgique : « On a toujours eu chez nous un vrai besoin d’apprendre des langues. Le néerlandais et l’anglais sont des langues très importantes. Avec mes associés, nous avons tous suivi des cours durant les études secondaires, mais nous nous en sommes tous les trois sortis aussi mauvais l’un que l’autre. Au moment où nous avons eu l’envie de commencer Speaky, nous revenions tous d’un séjour Erasmus. J’avais été à Shanghai et mes deux associés, qui sont frères, étaient allés en Espagne. C’était un peu recréer cette expérience de mise en relation native pour pouvoir pratiquer les langues qui nous intéressait. Speaky n’aiderait pas seulement ceux qui n’ont pas les moyens de se payer un voyage, mais permettrait aussi de rencontrer les gens facilement, ici ou à l’étranger. » 

Avec l’expérience acquise, Ludovic Chevalier changerait certaines choses, mais souligne l’importance de faire des erreurs pour apprendre : « C’est facile de toujours revenir en arrière. Typiquement, nous nous sommes lancés dans le mobile un an et demi après avoir lancé la version web. Avec du recul, nous commencerions directement par l’application. Je ne suis même pas sûr que nous aurions un site. Nous n’avions pas anticipé que le trafic serait beaucoup plus élevé sur une application que sur le site. Nous étions jeunes et nous avons fait des erreurs, mais cela fait partie de l’apprentissage. C’est important de se tromper pour mieux se réorienter ! »

 Pas de profil type pour se lancer

À la question de savoir quelles qualités font un bon entrepreneur, Ludovic Chevalier est partagé et surtout très ouvert : « Il n’y a pas de profil prédéfini. Je pense que ce qui est important c’est le match entre l’entrepreneur et son projet. Si un cuisinier passionné de chocolat se lance dans son projet, il va devoir engager du personnel, faire un business plan et plein d’autres choses pour lesquelles il n’a pas nécessairement été formé. Mais heureusement, ce sont des choses qui s’apprennent. Il faut être motivé et s’entourer des bonnes personnes. »

Selon lui, la difficulté pour toute personne voulant de se lancer en tant qu’entrepreneur, relève certainement de l’ordre financier : « Ce sont deux choses différentes que d’hésiter par manque de confiance en soi ou pour des contraintes financières. Je ne conseillerais pas à quelqu’un qui a des problèmes financiers et qui a du mal à joindre les deux bouts de se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Il faut savoir vivre sans gagner de l’argent. Au départ, nous travaillions dans la maison des grands-parents de mes deux associés. Nous avons eu la chance d’avoir un local à disposition. Il ne faut pas pour autant baisser les bras, il y a plein de bourses et de concours qui permettent de financer les néo-entrepreneurs qui arrivent avec des idées innovantes ! »

Speaky, l’avenir… et le présent des cours de langue !

Fort d’une croissance saine, Speaky a récemment été racheté par Altissia, entreprise basée à Louvain-La-Neuve. Ceci n’empêche pas pour autant Ludovic Chevalier d’en assurer la gestion quotidienne et de continuer à développer Speaky au sein de cette société. Le jeune entrepreneur puise également dans son expérience pour la partager avec des élèves universitaires lors de ses cours en ‘big data and data mining applied to marketing’ qu’il enseigne à la Louvain School of Management. 

Dans le futur, Ludovic Chevalier aimerait faire de Speaky un réseau social de référence en terme de cours de langue en ligne : « Nous aimerions intégrer d’autres services annexes à l’apprentissage des langues. Nous travaillons avec des personnes spécialisées dans ce domaine. Nous avons vraiment envie de créer un réseau social à proprement dit dédié à l’apprentissage de langues. C’est là-dessus que nous nous concentrons en ce moment. Dans quelques années j’espère réellement que Speaky atteindra ces sommets-là ! »

Envie de savoir comment entreprendre quand on n’a pas d’expérience ? Ludovic Chevalier partagera avec toi son expérience lors d’un Inspirational Talk à Young Talent in Action XXL le 21 octobre 2019. Inscris-toi vite : https://xxl.youngtalentinaction.be/fr/program/inspire-your-future/ludovic-chevalier

 

play

Deviens YTiA Ambassador!

Young Talent in Action: Chaque jeune au chômage en est un de trop.

    Deviens YTiA Ambassador!
    Deviens YTiA Ambassador!

Password reset instructions will be sent to your registered email address.